Négociations 2023

Ententes sectorielles et intersectorielle entérinées

Publicité à la radio pour rappeler certaines demandes

Nos demandes

  • Horaires de travail continus
  • Participation au plan d’intervention
  • Offrir du perfectionnement selon les exigences particulières
  • Reconduire la prime d’attraction pour les ouvriers spécialisés
  • Ratios respectés au service de garde (SDG)
  • Poursuite des services d’adaptation scolaire de la classe au SDG
  • Journées pour responsabilités familiales
  • Limiter et encadrer le travail à forfait

Problème de surcharge de travail

En ces temps de pénurie de main-d’œuvre et de difficulté de recrutement, les centres de services scolaires et les commissions scolaires doivent se tourner vers leur personnel de soutien déjà en place et se rendre à l’évidence qu’ils ont déjà dans leur rang la main-d’œuvre la plus expérimentée et la plus apte à réaliser les tâches à accomplir. Il faut maintenir l’expertise de nos emplois d’ouvriers spécialisés dans le réseau scolaire et mettre en place les conditions gagnantes afin d’être concurrentiel avec les autres secteurs d’activité. Cela commence par offrir des primes d’attraction et de rétention à l’ensemble des ouvriers certifiés d’entretien puis limiter et encadrer le travail à forfait.

Problème d’horaires à temps complets

La moyenne d’heures travaillées par semaine par le personnel de soutien scolaire est insuffisante, particulièrement pour les personnes travaillant dans les services directs aux élèves, leur taux de précarité s’établissant à 70%.

Les ratios sont importants

Tuiles

Ces tuiles résument certains éléments du 2e dépôt patronal. Vous pouvez les partager à partir de notre page Facebook.

Réduire l’accès aux postes par ancienneté (S3-S12) Restreindre le choix de postes (S3-S12) Réduire les heures supplémentaires en changeant les moments où elles s’appliqueront (S3-S12)
Lorsqu’un poste dont les heures ont été bonifiées et reconduites l’année suivante, il doit être aboli et réoffert, afin que tout le monde puisse y avoir accès en respectant l’ancienneté. Lorsqu’un poste dont les heures ont été bonifiées et reconduites l’année suivante, il doit être aboli et réoffert, afin que tout le monde puisse y avoir accès en respectant l’ancienneté. Nous réclamons des postes avec le plus grand nombre d’heures. Si les heures supplémentaires ne s’accumulent qu’après 35 h ou 38 h 45, le gestionnaire n’aura qu’à afficher un petit poste et ajouter des heures supplémentaires au taux normal. Cela ne fera qu’accroitre la précarité.
Refuser librement un congé pour affaires personnelles (S3) Empêcher les personnes à l’essai de postuler sur un autre poste (S3-S12-S13)
La partie patronale veut s’accorder le droit de refuser un congé pour affaires personnelles sans justification. Par exemple, une personne qui voudrait assister aux funérailles d’un ami proche, d’un oncle ou d’une tante ou quelqu’un qui veut accompagner un ami à un rendez-vous médical pourrait se voir refuser de le faire. Ces cas d’espèce ne sont pas dans la liste des congés spéciaux et pour raisons familiales ou parentales. Il n’y a qu’avec les congés pour affaires personnelles que nous pouvons répondre à ces besoins. Par exemple, une personne qui aurait un poste de 15 heures ne pourrait pas en choisir un autre pendant une équivalence de 90 jours à temps complet. À 15 heures par semaine, cela représente environ 210 jours, soit… une année scolaire complète! Comme si cela n’était pas assez, la partie patronale veut augmenter la période d’essai. Décidément, l’employeur veut s’assurer que les nouvelles personnes embauchées ne restent pas en éducation et qu’elles quittent le plus rapidement possible. La rétention de personnel ne sera que plus difficile.

Facebook Live

Facebook Live sur l’état des négociations pour le personnel de soutien scolaire avec Stéphane Soumis, vice-président aux communications, au secrétariat, à la formation et à la trésorerie, ainsi que Dominic Latouche, vice-président aux relations du travail et à la vie professionnelle.

 

Info-négos

S3 – CSS francophones

2023-06 – Vol1 No4 – Info-négo S3-12-13

2023-04 – Vol1 No3 – Info-négo S3 – 2e dépôt patronal

2022-12 – Vol1 No2 – Info-négo S3 – 1er dépôt patronal

2022-11 – Vol1 No1 – Info-négo S3-S8-S9-S12-S13

2022-10 – Dépôt demandes S3

S12 – CS anglophones

2023-06 – Vol1 No4 – Info-négo S12-S13

2023-04 – Vol1 No3 – Info-négo S12 – 2e dépôt patronal

2022-12 – Vol1 No2 – Info-négo S12-S13 – 1er dépôt patronal

2022-11 – Vol1 No1 – Info-négo S3-S8-S9-S12-S13

2022-10 – Dépôt demandes S12

S13 – CS anglophones

2023-06 – Vol1 No4 – Info-négo S12-S13

2023-04 – Vol1 No3 – Info-négo S13 – 2e dépôt patronal

2022-12 – Vol1 No2 – Info-négo S12-S13 – 1er dépôt patronal

2022-11 – Vol1 No1 – Info-négo S3-S8-S9-S12-S13

2022-10 – Dépôt demandes S13

S8 et S9 – CS Crie et Kativik

2022-11 – Vol1 No1 – Info-négo S3-S8-S9-S12-S13

CSQ – Front commun

Page CSQ sur les négociations nationales