Dépôt des propositions syndicales de la FPSS-CSQ

18 octobre 2019

Négociation 2020 du réseau scolaire de la CSQ et de l’APEQ

En réseau scolaire CSQ, la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ), en compagnie de la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ), de la Fédération des professionnelles et professionnels de l’éducation du Québec (FPPE‑CSQ), ainsi que l’Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec (APEQ-QPAT) a déposé ses propositions syndicales, au même moment que les autres organisations syndicales, dans le cadre du renouvellement des conventions collectives qui arrivent à échéance le 31 mars prochain.

De façon unanime, les organisations syndicales du réseau scolaire demandent que le Conseil du trésor prenne des mesures concrètes pour attirer et retenir du personnel dans le réseau scolaire et que cela passe entre autres par une amélioration des conditions de travail de leurs membres.

Dans un mouvement de solidarité, les quatre organisations du réseau scolaire s’unissent sous un même thème, « En éducation, il faut que ça change maintenant! », pour rappeler au gouvernement l’urgence d’investir en éducation. C’est d’une même voix qu’elles rappellent également qu’on ne peut valoriser l’éducation si l’on ne valorise pas celles et ceux qui s’y consacrent au quotidien.

Le président de la FPSS-CSQ, Éric Pronovost, affirme « Les membres du personnel de soutien sont des figures importantes dans le quotidien des élèves. Ces gens possèdent des compétences uniques pour assumer les services liés à l’éducation. Il est primordial que l’on s’assure de conserver ces ressources précieuses. L’attraction et la rétention d’un personnel de soutien compétent passent nécessairement par de meilleures conditions de travail ».

Demandes de la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ)

La pénurie de main-d’œuvre, la valorisation et la stimulation de l’emploi, la mobilité du personnel, les perspectives d’avenir et les promotions ainsi que la révision de certaines conditions de travail préoccupent la FPSS-CSQ. Elle propose des solutions pour résoudre ces problématiques. Il faut reconnaître le personnel de soutien scolaire pour son apport à la vie scolaire et sa contribution aux services aux élèves. L’éducation, c’est aussi NOUS!

 Propositions syndicales de la FPSS-CSQ

Les propositions de la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ) sont axées sur la reconnaissance du personnel de soutien, la qualité des emplois et des services aux élèves. En raison de plusieurs spécificités de commissions scolaires et de commissions scolaires à statut particulier, cinq dépôts sont effectués. Il y a les conventions S3 (c.s. francophones), S8 (c.s. Crie),  S9 (c.s. Kativik), S12 (c.s. anglophones) et S13 (conducteurs d’autobus des c.s. anglophones).

Les propositions s’articulent autour des thèmes suivants:

L’attraction et la rétention du personnel

Nos propositions :

  • D’assurer le comblement rapide des postes devenus vacants afin de nuire le moins possible aux services aux élèves;
  • De réduire la précarité des emplois dans plusieurs secteurs d’activité;
  • D’augmenter le nombre de congés pour responsabilités familiales et en faciliter l’utilisation;
  • De faciliter le retour au travail progressif des salariées et salariés en invalidité;
  • De prévoir un traitement équitable de tout le personnel de soutien peu importe le secteur d’activité.

 La valorisation et la stimulation de l’emploi

Nos propositions :

  • De jumeler les postes et organiser les horaires de travail en vue de favoriser des emplois à temps complet;
  • D’augmenter le temps de planification et de préparation des interventions auprès des élèves à besoins particuliers;
  • D’assurer la participation du personnel de soutien à l’élaboration des plans d’intervention au profit des élèves dont ils ont la charge;
  • De renforcer la représentation du personnel de soutien au sein de tous les comités d’école et de la commission scolaire;
  • De compenser l’encadrement des stagiaires.

La mobilité du personnel

Nos propositions :

  • De favoriser la mobilité du personnel sur des remplacements et des affectations particulières permettant l’acquisition de l’expérience requise pour combler les besoins permanents par la suite;
  • De décloisonner les procédures d’affectation et de supplantation;
  • D’identifier la clientèle scolaire visée aux postes avant l’affectation du personnel Prévoir la création de postes dédiés à une équipe volante multidisciplinaire pour répondre aux besoins immédiats de remplacement de personnel;
  • De prévoir la création de postes dédiés à une équipe volante multidisciplinaire pour répondre aux besoins immédiats de remplacement de personnel.

Les perspectives d’avenir et les promotions

Nos propositions :

  • De mettre en place des programmes de perfectionnement et de formation continue pour le développement de carrière et la planification de la relève;
  • De mettre en place un mécanisme uniforme de préqualification et de sélection des tests d’admissibilité aux postes;
  • D’assouplir les exigences particulières lors des affichages de postes et éliminer, réduire ou encadrer (pertinence, note de passage) le recours à des tests dans le cadre des processus de sélection du personnel;
  • De prévoir de la formation et du perfectionnement par l’accompagnement sur les lieux de travail.

Le rehaussement salarial

Notre proposition :

  • De prévoir un rattrapage salarial en fonction de ce que nous retrouvons pour des emplois comparables d’autres secteurs d’activité.