Bien choisir son poste

27 août 2018

Les séances d’affectation qui se déroulent à la fin du mois de juin ou d’août apportent leur lot d’inquiétudes. Que faire? Choisir une autre école? Augmenter ou diminuer le nombre d’heures?

Bien choisir

Il n’est pas anodin que plusieurs soient accompagnés par des gens en qui ils ont confiance. Changer de milieu, c’est travailler avec de nouvelles et nouveaux collègues et enfants, dans un climat où les directions ont des gestions bien différentes.

Les critères qui vont guider les choix varient d’une personne à l’autre. L’importance qu’on accorde à chacun des éléments également. Que ce soit pour réduire le temps de déplacement et être plus près de chez soi, pour augmenter le nombre d’heures travaillées ou pour vivre de nouveaux défis, je souhaite que tout se déroule adéquatement pour vous. Le choix vous appartient, pourvu qu’il y ait des postes qui vous conviennent.

Veiller au grain

Lorsque les listes d’effectifs sont publiées, il y a parfois de grandes surprises. Bien que tous les budgets soient indexés pour la prochaine année, certaines commissions scolaires semblent prendre de mauvaises décisions en effectuant des coupes, même si le ministère bonifie ses subventions.

Il ne faut pas hésiter à poser des questions, à consulter votre représentant syndical pour vérifier certaines informations. Vous êtes les yeux et les oreilles de votre syndicat. En l’avisant tôt de ce qui est inhabituel, cela permet d’apporter les correctifs. Les postes doivent être à la hauteur des besoins. En faisant preuve de vigilance, vous contribuerez à ce que tout soit plus transparent et équitable.

Le ministre de l’Éducation annonce des réinvestissements, et les résultats doivent être au rendez-vous dans nos milieux. Logiquement, il ne peut y avoir de réduction de services.

Pierre Provençal, vice-président aux relations du travail et à la vie professionnelle