Plus de tablettes dans les écoles L’enfant devrait être au cœur des priorités !

22 août 2016

Le ministre de l’Éducation annonce qu’il pourrait octroyer des budgets supplémentaires pour que les commissions scolaires puissent acheter davantage de tablettes électroniques. La Loi sur l’instruction publique empêchant l’obligation d’achats aux parents de matériel pédagogique, il s’agit là d’une solution à la problématique technologique.

Éric Pronovost, président de la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ) rappelle qu’« au-delà de la technologie, les services aux élèves devraient être une priorité pour le ministre de l’Éducation ». Au cours de la dernière année, des postes de technicien en éducation spécialisée ont été supprimés en raison des compressions budgétaires imposées au milieu de l’éducation.

« On ne peut couper les services aux élèves d’un côté pour pouvoir acheter des tablettes électroniques. S’il y a des sommes que le ministre peut débloquer, la priorité devrait aller aux enfants qui ont besoin d’accompagnement », indique M. Pronovost.

Rappelons que les coupes en éducation ont été d’un milliard de dollars dans les cinq dernières années. M. Pronovost réagit : « Nous avons grugé les budgets dédiés aux services aux élèves jusqu’à l’os et maintenant, on veut acheter une chemise neuve plutôt que de rajouter de la chair autour de l’os! »

Le président de la Fédération reconnait l’importance de la mise à niveau technologique dans les écoles, mais il aimerait « qu’on pense aux besoins des enfants d’abord ». Il souhaite que les écoles puissent bénéficier de tous les outils leur permettant de mieux apprendre, mais il conclut : « Dans ces temps de disettes, la priorité est ailleurs ! »